07/09/2008

Le puzzle (1er extrait de Ruines)

J’ignore ce qui était passé par la tête de Jane en ce mois de juin, mais le cadeau original qu’elle avait songé à me faire était tout bonnement empoisonné. Moi qui ne dispose pas d’énormément de patience, j’étais servi : mon épouse n’avait rien trouvé de mieux à m’offrir qu’un puzzle. Et pour couronner le tout, aucune image n’avait été placée sur le couvercle, de façon à ce que la surprise soit totale. Ma curiosité l’emportant, je me décidai à ouvrir la boîte et tentai d’assembler les pièces. A première vue, la scène représentée semblait avoir été prise de nuit. Je commençai donc par placer les pièces constituant les côtés, puis je continuai avec les autres. Au fur et à mesure que je plaçais les morceaux, un profond malaise commença à m’envahir : le dessin ressemblait étrangement à une maison paraissant hantée… Alors que je venais de finir de placer les pièces du haut du tableau, je remarquai la présence de personnages inquiétants derrière les fenêtres du premier étage. D’une couleur verdâtre, semblant littéralement flotter, ils n’inspiraient guère confiance… Je poursuivis néanmoins la reconstitution du puzzle. Dans le bas de ce dernier, je pus clairement distinguer la présence de créatures tentant de s’échapper de la cave, par le biais du soupirail. Sur le côté inférieur gauche, plusieurs personnes étaient représentées, terrorisées et comme glacées d’effroi… Tandis que je persistais à terminer le puzzle, un frisson glacé me parcourut le dos. La maison représentée me semblait plus que familière et pour cause : il s’agissait de la mienne. Je voulais néanmoins en avoir le cœur net et décidai de placer les dernières pièces. Au moment précis où je positionnai l’ultime morceau, une lumière intense se propagea à travers les rainures situées entre chacune des pièces constituant le puzzle. Je reculai, terrifié face à ce qui allait pouvoir se passer. Plusieurs éclairs jaillirent du puzzle et je tombai à la renverse, essayant ensuite de m’enfuir à l’aide de mes mains. Mais mon corps était comme paralysé. Face à moi se tenait maintenant trois formes lumineuses avec des flammes leur tenant d’yeux. Elles se précipitèrent sur moi et m’entraînèrent avec elles, en direction du maudit puzzle. Je tentai de me libérer, mais sans succès. Au fur et à mesure que je m’approchais de la table, je me sentais comme aspiré. Il y eut tout à coup comme une sorte de claquement sec et je vis des images familières défiler à toute vitesse. J’entendis une sorte de bruit de succion et ce fut tout… Dans la pièce où son mari avait achevé le puzzle – et avec lui sa vie – la jeune femme vient d’entrer. Elle appelle son époux, puis voit le puzzle sur la table. Elle ne peut retenir un cri d’effroi lorsqu’elle constate que l’image reconstituée représente sa maison envahie de spectres et monstres, avec son mari tentant de s’enfuir par la porte d’entrée…

22:04 Écrit par Laurent Dumortier dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.