15/11/2010

Dans mon pays (Prix des Ecrivains Publics de Wallonie Picarde – 2010)

 

Dans mon pays, les ailleurs ne sont jamais prononcés : ils vivent dans un mémoire frappée d’amnésie.

Dans mon pays, les illusions sont le reflet de la réalité et les rêves des parcelles de conscience.

Dans mon pays, on espère des lendemains éternels sous des cieux oubliés.

Les miroirs n’existent pas dans mon pays, les échos non plus.

Je viens d’un pays qui n’existe plus…

18:04 Écrit par Laurent Dumortier | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

Un beau texte, pour un pays qui disparaît dans la brume des querelles, tel la légende de Kaamelott :-)
Amicalement
Marcelle

Écrit par : Pâques | 15/11/2010

Texte qui méritait bien son prix !
Merci Laurent pour ton dynamisme ton objectivité et ton intégrité !

Écrit par : carine-Laure desguin | 15/11/2010

Texte qui méritait bien son prix !
Merci Laurent pour ton dynamisme ton objectivité et ton intégrité !

Écrit par : carine-Laure desguin | 15/11/2010

Texte qui méritait bien son prix !
Merci Laurent pour ton dynamisme ton objectivité et ton intégrité !

Écrit par : carine-Laure desguin | 15/11/2010

Texte qui méritait bien son prix !
Merci Laurent pour ton dynamisme ton objectivité et ton intégrité !

Écrit par : carine-Laure desguin | 15/11/2010

Les commentaires sont fermés.