27/02/2016

Interview à propos de "Sables"

 

Ville ou campagne ?

 

J'habite à la campagne, dans un petit village dans la couronne verte de Tournai. Mais je vis en ville : les restos, les concerts, les expos, les films, c'est là que ça se passe.

 

Vin ou bière ?

 

Les deux, mais pas en même temps.

 

Ponctuel ?

 

Jamais. Je suis toujours en retard. C'est quasi une marque de fabrique. Je ne sais pas si j'ai d'ailleurs été une seule fois à l'heure.

 

Romans, nouvelles ou poèmes ?

 

Les trois, et parfois en parallèle. La technique d'écriture est différente. En poésie, c'est la musicalité que je privilégie. Dans les romans ou les nouvelles, je peux reprendre là où je me suis arrêté. Par contre, en poésie, c'est plutôt une construction que j'édifie au fur et à mesure.

 

Après "La fille à la Mercedes", vous sortez "Sables". Vous alternez systématiquement poésie et prose ?

 

Oui, j'essaie de varier les plaisirs. J'aime aussi tisser des liens entre les différents textes. Dans "Onirique" par exemple, "Equaam", qui est le second tome de ma trilogie, est régulièrement évoqué.

 

Ta ville préférée ?

 

Tournai bien sûr ! C'est une cité ancienne, l'une des plus vieilles de Belgique, à la croisée entre le passé et l'avenir. L'Escaut qui la traverse, sa Cathédrale, son Beffroi, son Pont des Trous... même quand on croit la connaître, elle parvient encore à nous surprendre.

 

Des projets ?

 

Actuellement, je travaille sur le dernier tome de ma trilogie, ainsi que sur "Braises" qui est un recueil de nouvelles et "Ether, mer et terre" qui est un recueil de poésie.

11:32 Écrit par Laurent Dumortier | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.